Finisher Nantais

En observant l’évolution du nombre participants au Marathon de Nantes de par épreuves de 1984 à 2018 on observe une progression constante depuis son lancement. Cette tendance se renforce clairement en 2011 lors du lancement de l’épreuve courte sur 10km — les foulées de l’éléphant.

Cette progression souligne le succès d’une stratégie de multiplication des épreuves dans le même évènement. Cette diversification des épreuves permet à un plus large public de se sentir concerné et transforme au fil du temps l’événement « sportif » en évènement « sportif, festif et populaire ».

Popularité grandissante et démocratisation

Augmentation considérable du nombre d’inscriptions, et nouveau record pour le marathon de Nantes : plus de 16’000 coureurs pour l’édition 2018.

DIVERSITÉ de courses : UNE CLÉ DE SUCCÈS

En multipliant les différentes de catégories d’épreuves de courses à pied, en rendant accessible à différentes clientèles un même évènement, les organisateurs visent le plus grand nombre. Manifestation sportive de masse ? Les marathons sont de plus en plus souvent associés à des épreuves de moindre distance. Cette tendance se confirme à la lecture du graphique ci-dessous qui reprend le nombre de participant.e.s par épreuve et par année. La tendance du nombre total de participant.e.s en bleu clair s’explique principalement par la mise en place en 2011 du 10KM — Les foulées de l’éléphant.

Stratégie de mise en valeur du tourisme évènementiel ou développement évènementiel sportif, le Marathon de Nantes illustre cette volonté de diversifier les épreuves. Le lancement des Foulées de l’éléphant lors de l’édition 2011 du Marathon de Nantes donne une nouvelle dimension à l’évènement.

Auteures : Mathilde Plard et Violaine Guichet, 2019

L’ÉVÈNEMENTIEL SPORTIF URBAIN

Le mouvement de masse de la course à pied identifié par Martine Segalen dans son ouvrage Les enfants d’Achille et de Nike se confirme tous les ans un peu plus.

« Toujours plus de courses, toujours plus de distances, telles sont quelques-unes des nouvelles caractéristiques de ce sport ».

« Mais aussi toujours plus de fêtes, et une activité commerciale toujours plus soutenue. L’offre n’a cessé de croître tout en se diversifiant dans de multiples directions » (Segalen, 2017, p10).

Manifestation sportive & festives, des stratégies de mise en valeur

Multiplication des manifestations sportives

« Cette évolution s’inscrit dans un mouvement plus large, celui du développement des événements festifs pour ne pas dire « l’emballement festif et événementiel » (Gravari-Barbas, 2009). D’une part, la ville événementielle s’affirme davantage depuis les années quatre-vingt (Bovy, 2003 ; Chaudoir, 2007). Culturelles, sportives, politiques, commerciales, les grandes manifestations se multiplient tandis que leur public ne cesse de s’amplifier. Inséparable d’une concurrence inter-métropolitaine, l’événementiel, bien qu’éphémère, satisfait par sa force et son caractère exceptionnel une société toujours plus avide de grandiose et d’intensité. D’autre part, depuis les années quatre-vingt, face à une demande croissante, la ville est également entrée dans l’ère du festif (Di Méo, 2005 ; Fournier et al., 2009). Créations ou renaissances, les manifestations festives se multiplient » (Blin, 2012, p.266).

Éric Blin, « Sport et événement festif. La ville à l’heure des marathons et des semi- marathons », Annales de géographie 2012/3 (n° 685), p. 266-286. DOI 10.3917/ag.685.0266

L’évolution du nom même laisse à voir des enjeux en termes de tracés et de visibilité,  “Marathon de Nantes”, puis “Marathon international de Nantes” en 1990, “ Marathon Nantes Atlantique” à partir de 1996, “Marathon du Val Nantais “ en 2000 pour enfin retrouver son nom d’origine en 2008.

L’évolution des itinéraires de courses souligne la densification de l’évènement en coeur de ville. Dans une logique de visibilité il s’agit de donner à voir l’évènement, la fête et le défilé d’athlètes.

« Un marathon ou un semi-marathon s’apparente à un immense défilé à travers la ville. Comme il traverse un grand nombre de quartiers, il entraîne plus facilement la ville dans son sillage. Il devient l’occasion d’animer des lieux qui ne sont pas habituellement le théâtre de manifestations d’envergure. » (Blin, 2012, p.276)

MISE EN FÊTE
festivisation, un moyen d’attraction et de mise en scène

« Culturelles, sportives, politiques, commerciales, les grandes manifestations se multiplient tandis que leur public ne cesse de s’amplifier. Inséparable d’une concurrence inter-métropolitaine, l’événementiel, bien qu’éphémère, satisfait par sa force et son caractère exceptionnel une société toujours plus avide de grandiose et d’intensité » (Blin, 2012).

RENCONTRE FESTIVE / SPORTIVE / URBAINE
LES FOULÉES DE L’ÉLÉPHANT’ by Decathlon

« l’emballement festif et événementiel » Gravari-Barbas M. (2009), La « ville festive » ou construire la ville par l’événement, Bulletin de l’Association des géographes français, n° 3, p. 279-290.

Stratégie de mise en valeur du tourisme évènementiel ou développement évènementiel sportif, le Marathon de Nantes illustre cette volonté de diversifier les épreuves. Le lancement des Foulées de l’éléphant lors de l’édition 2011 du Marathon de Nantes donne une nouvelle dimension à l’évènement.

Précisément l’épreuve porte le nom du sponsor Decathlon

2018 — édition record — marque la troisième année de la version nocturne.

« Les Foulées de l’éléphant by Decathlon marquent de nouveau les esprits. 7000 coureurs se sont élancés des Nefs des Machines de l’Ile pour 10 kilomètres festifs en bord de Loire autour de l’Ile de Nantes. Dantesque et mémorable ! »

Auteur.e.s : M. Plard, V. Guichet,
Source : Marathon de Nantes https://www.marathondenantes.com
Conception : M. Plard