Sédentarité

SEDENTARITE

INDICATEURS DE SANTÉ ET COMPORTEMENTS SÉDENTAIRES

L’OMS définit la santé comme un état de complet bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

L’état de santé des populations doit être appréhendé de façon globale, en intégrant les éléments contextuels qui la détermine. L’inactivité physique est aujourd’hui la première cause de mortalité évitable, devant le tabagisme (Pen et al, 2012), avec 3,2 millions de décès par an (Kohl et al, 2012).

Le coût de la sédentarité s’élève à 17 milliards d’euros par an pour la France, dont 14 milliards pour les dépenses de santé (Ministère de la santé et des solidarités, Ministère des Sports, 2019).

A l’échelle de l’agglomération nazairienne, de récents rapports financés par l’ARS (ORS, 2019 ; Delacour et al, 2019) soulignent un état de santé moins favorable que sur le reste du territoire national. Il apparaît nécessaire de spatialiser la réalité des indicateurs de santé publique au sein de l’agglomération, dans l’optique de construire un indice de sédentarité territorialisé.

Les bénéfices d’une activité physique régulière sur l’état de santé des populations sont incontestables. Mais le manque d’environnements urbains propices aux mobilités actives (marche, vélo) renforce les comportements sédentaires des habitants. La conception et l’aménagement du territoire sont donc des outils précieux à l’usage des collectivités pour agir concrètement sur la santé de leurs habitants.